Constamment exposés à ce complice de toujours qu’est le soleil, vos élèves n’ont pas conscience que celui-ci peut rapidement devenir un ennemi. Ses rayons appelés ultraviolets (UV) peuvent être dangereux à des degrés plus ou moins forts. Un peu comme les rayons gamma qui ont transformé l’adorable Docteur Banner en Hulk 🙂.

Pour expliquer à vos élèves comment les UV fonctionnent et agissent sur la santé, suivez le guide (et préparez-vous à cuisiner !)

Les UV, c’est quoi exactement ?

Le soleil émet de nombreux rayons électromagnétiques d’énergie provoquant chaleur et lumière, un peu comme un four. Parmi eux, il y a les rayons qui génèrent la lumière visible, mais il y a aussi des rayons que l’œil humain n’est pas en capacité de voir : les rayons infrarouges, et ceux qui nous intéressent aujourd’hui => les ultraviolets (UV).

C’est à cause d’eux que vous entendez régulièrement dire de « vous protéger ». Les UV sont actifs 365 jours par an !

Pour comprendre comment les rayons du soleil agissent sur notre santé, il convient de définir ce que sont les ultraviolets. On en dénombre trois types : les UVA, les UVB et les UVC.

UVA (320 à 400 nm)Ils représentent 95 % des rayons qui atteignent la Terre.Longueurs d’ondes relativement longues.Ils pénètrent profondément dans la peau.
UVB (290 à 300 nm)Ils sont en partie filtrés par l’atmosphère, ils sont moins nombreux mais très intenses.Longueurs d’ondes moyennes, leur intensité augmente au cours de la journée.Ils pénètrent seulement l’épiderme (partie supérieure de la peau) mais sont plus nocifs que les UVA.
UVC (100 à 280 nm)Ils sont absorbés par la couche d’ozone. Longueur d’ondes courtes.Ils sont particulièrement nocifs pour l’Homme, la faune et la flore, mais seuls les astronautes encourent un risque puisqu’ils n’atteignent pas la Terre 😊
Les UV filtrés par la couche d'ozone

Ultraviolet : le saviez-vous ?

Idéal pour faire participer vos élèves lors de votre atelier sur les UV, organisez un petit quiz : vrai ou faux.

  • Seuls les rayons qui viennent directement du soleil peuvent m’impacter.

FAUX. Les UV ont la capacité de se réfléchir (ils “rebondissent”). Sur le sable, l’herbe et surtout sur l’eau et la neige (peu de risque sur l’île), ces éléments naturels agissent comme un miroir pour les rayons. C’est le phénomène de réverbération. Et plus une surface est claire, plus elle renvoie de rayons lumineux. Ceci explique que l’on bronze plus vite sur la plage et que l’on peut prendre un vilain coup de soleil sur le pont d’un bateau par exemple.

  • En altitude, à la montagne, il fait moins chaud alors je suis protégé.

FAUX. Ce n’est pas parce qu’il fait moins chaud que notre peau n’est pas exposée. En effet, les UV n’ont pas de rapport avec la sensation de chaleur. Et au contraire, plus on monte en altitude, plus les rayons UV sont forts car ils ont moins “le temps” d’être absorbés par l’atmosphère.

  • J’encours un risque seulement lorsqu’il fait chaud et beau.

FAUX. Ce n’est pas parce que “le chat n’est pas là que les souris peuvent danser”, et bien c’est pareil avec le soleil. Ce n’est pas parce que le soleil est caché parce que le ciel est couvert que les ultraviolets sont absents et qu’il ne faut pas s’en protéger. Contrairement à la sensation ressentie, même si la température et la luminosité déclinent fortement, une légère couche nuageuse n’empêche pas les rayons UV de passer (ils n’en filtrent qu’une petite partie). Pire encore, ils peuvent même augmenter leur rayonnement à cause du phénomène de réverbération ! Seuls les gros nuages sombres (appelés cumulonimbus) permettent de filtrer les rayons UV.

Et les UV à la Réunion, plus ou moins forts ?

Si la lumière naturelle est essentielle à notre organisme, trop s’exposer au soleil peut s’avérer mauvais pour notre santé. A La Réunion, il est impossible de totalement lui échapper. Situé en zone tropicale, notre beau caillou reçoit pratiquement la même quantité de soleil tout au long de l’année à la différence de la métropole.

De quoi faire des jaloux si seulement notre proximité avec le Soleil n’était pas si dangereuse. En effet, alors qu’un indice UV (échelle définie par l’OMS pour mesurer le niveau de rayonnement UV) de 11 est déjà qualifié d’ “extrême”, les indices UV relevés à la Réunion peuvent parfois atteindre la vingtaine, soit le double ! 

Classification des indices UV

Lire notre article pédagogique « Le fonctionnement du soleil à La Réunion »

Pour illustrer vos dires, proposez à vos élèves une expérience culinaire. Si l’on réalise un gâteau et qu’on le fait cuire à 300° au lieu de 180°, le résultat risque d’être « cramé ». C’est un peu pareil en ce qui concerne notre peau, nos yeux et nos cheveux. Le « four » de l’île chauffe trop, il faut donc trouver des alternatives pour ne pas finir comme le gâteau brûlé 🙂 : d’où la nécessité de se protéger.

Pour d’autres idées d’activités autour du soleil pour les enfants, c’est par ici !

Quelle est l’action des UV sur vous ?

Les ultraviolets ont un impact sur la peau, les yeux mais aussi les cheveux.

  • Les UVA pénètrent la peau en profondeur. À long terme, ils peuvent causer son vieillissement prématuré. Ce sont les responsables de l’apparition des rides, des taches brunes et de la peau qui tombe. Plus grave, ils sont à l’origine de cancers de la peau et de la perte de la vision : inflammation de la cornée, cancer oculaire, ou encore cataracte peuvent être les conséquences d’une exposition régulière. Les UV parviennent à nos yeux de 3 façons : directe (soleil < œil), par diffusion (soleil < diffusion dans l’atmosphère < œil), par réflexion (soleil < effet de miroir sur une surface < œil). 
  • Les UVB stimulent la production de mélanine et déclenchent ainsi le bronzage de la peau, ce qui aide à fixer le calcium sur nos os et à synthétiser la vitamine D. Ce qui est bon pour le moral ! Mais lorsque la peau absorbe trop de ce rayonnement, l’ADN peut être endommagé, ouvrant la porte à des mutations style X-Men mais en moins sympa : à des cancers de la peau et autres joyeusetés. Et bien sûr, nous connaissons tous les coups de soleil, un autre effet secondaire pas très agréable de la surexposition aux UV.
La conséquence des UV sur la peau et la santé

Ils sont également redoutables pour les cheveux ! Ils attaquent la structure de celui-ci, ce qui est à l’origine de sa casse. En clair, un cheveu qui s’éclaircit au soleil, c’est joli, mais c’est surtout le signe qu’il s’abîme…

Lire notre article pédagogique « Les bienfaits et les dangers du soleil expliqués aux enfants »

Quelles solutions adopter pour se protéger ?

Pour prévenir les coups de soleil, il est conseillé de ne pas s’exposer entre 10h et 15h, horaires où les rayons ultraviolets sont les plus intenses. Ce qui implique de privilégier les sorties extérieures en dehors de ces créneaux.

Pour se protéger, il faut : 

  • Privilégier les vêtements couvrants plutôt que d’abuser de la crème solaire, qui sera cependant utile pour les parties découvertes du corps, et à renouveler toutes les 2h.
  • Un chapeau ou une casquette
  • Des lunettes de soleil

Une dernière chose : ce n’est pas parce que la peau est naturellement foncée, ou parce que vous êtes bronzé, que vous êtes protégés.

Pour comprendre les phototypes et leur réaction au soleil, c’est par ici !

Pour récapituler, le soleil est bénéfique pour notre santé mais tout est question de dosage, comme en cuisine. S’exposer raisonnablement, c’est-à-dire quelques minutes de temps à autre aux rayons solaires, en se protégeant et en choisissant les bons horaires, aura un impact positif. Avec ces quelques recommandations, vos élèves deviendront de beaux gâteaux !