Chers professeurs, nous savons que maîtriser l’art de la prévention solaire auprès des élèves relève d’un défi de chaque instant. Que ce soit lors des activités scolaires ou pendant les temps de pause (récréations, déjeuners, etc.) les élèves sont exposés quotidiennement aux UV. Comment agir pour les préserver et les sensibiliser ? L’association MiSolRé vous partage ses conseils en cinq étapes clés.

1. Échanger, informer et expliquer les dangers du soleil

Vos élèves savent-ils ce qu’il se passe quand on reste longtemps au soleil sans protection ? Pourquoi doivent-ils se protéger ? Ont-ils déjà eu un coup de soleil ? Amenez-les à partager une expérience personnelle où ils ont été (sur)exposés aux rayons du soleil et animez l’échange autour.

Rien de mieux que d’illustrer vos propos avec des exemples comme cette vidéo où les poupées virent au rouge dès qu’elles sont exposées au soleil. L’important est de faire comprendre aux plus jeunes (et de rappeler aux plus âgés) la nécessité de se protéger des rayons UV et les risques encourus.

Lire notre article “Les bienfaits et les dangers du soleil expliqués aux enfants”

2. Impliquez les élèves (et les parents) de manière ludique

Pour comprendre les dangers du soleil et valoriser les bonnes pratiques, rien de tel que d’organiser une activité ou une animation autour de la prévention solaire. Qu’il s’agisse d’un atelier jardinage, d’un jeu de rôle ou de la création d’une BD, l’idée est de transformer un discours pédagogique en moment ludique, qui peut même séduire les parents !

Par exemple, proposez une expérience aux élèves pour étayer vos propos. Épluchez une banane (mûre), coupez-la en rondelles. Placez quelques morceaux dans deux assiettes séparées. Mettez une assiette à l’ombre et l’autre en plein soleil. Attendez deux heures et comparez les morceaux de banane avec vos élèves. Que s’est-il passé ? Le soleil a-t-il eu un effet sur la banane ?

Lire notre article “ Jeux pédagogiques : apprendre les effets du soleil aux élèves”

Des jeux pédagogiques pour apprendre les effets du soleil aux enfants

3. Adapter l’environnement et les activités à l’exposition UV

Pour les enfants en bas âge, la meilleure protection, c’est de ne pas les exposer au soleil aux heures les plus chaudes de la journée (entre 10 et 15 heures). On privilégie donc dans la mesure du possible le matin de bonne heure pour les cours de sport, ou alors les cours en intérieur.

Par ailleurs, l’idéal sur notre île est d’avoir des infrastructures adaptées avec des espaces couverts et des zones ombragées (préaux, voiles d’ombrages, arbres…). Pour faire avancer les choses sur ces sujets-là, n’hésitez pas à solliciter les parents d’élèves qui peuvent avoir un rôle important à jouer en adressant un courrier à leur commune en ce sens. 

Pour le reste, on les protège avec un chapeau ou une casquette, des lunettes, des vêtements couvrants (dans l’idéal anti-UV) et de la crème solaire. Ce qui implique d’informer les parents de la nécessité de glisser ses éléments dans le cartable. Par exemple, en Australie, les règlements intérieurs des écoles stipulent qu’un élève qui n’a pas de casquette, ne peut pas aller en récréation.

4. Montrer l’exemple

« 90 % des cancers de la peau pourraient être évités grâce à une bonne routine lors de l’enfance ».

Pour inculquer les bons réflexes aux enfants, encore faut-il les avoir soi-même. Alors on n’oublie pas de soi-même privilégier l’ombre dans la mesure du possible, de sortir couvert et de se badigeonner de crème lors des pauses. Il faut que cela devienne un rituel pour vous comme pour vos élèves.

5. Encourager les bons gestes

Pas toujours facile de convaincre les enfants de s’étaler de la crème solaire, ça colle, c’est poisseux, et il faut en remettre régulièrement. On ne parle même pas du fait de leur faire garder une casquette et des lunettes de soleil sur la tête ! Pourtant, il est nécessaire de les encourager quand ils le font. Cela peut passer par des « récompenses » comme une récréation qui dure cinq minutes de plus, un goûter le vendredi après-midi, etc.

Pour faciliter la mise en application de ces gestes, vous pouvez avec le concours des parents créer un kit solaire.

Lire notre article “la crème solaire expliquée aux enfants”

Devenir une école MiSolRé

Depuis quelques années, l’association MiSolRé ne cesse de chercher de nouvelles idées pour apprendre aux enfants à se protéger du soleil. Devenir une école MiSolRé, c’est participer à la prévention solaire de manière ludique. Par le biais d’une classe ambassadrice et d’un professeur référent, les élèves suivent le programme «Vivre avec le Soleil». Celui-ci débute par une formation donnée par l’association MiSolRé pour que la classe ambassadrice ait toutes les cartes en main. Puis, le reste de l’année, les élèves deviennent acteurs de la formation et animeront celle-ci auprès de leurs camarades des autres classes (et pourquoi pas de leurs parents ?)

En début d’année, la classe ambassadrice reçoit un colis avec un “kit solaire” avec casquettes, lunettes de soleil et crème solaire.

En bref, pour agir pour la prévention solaire on échange, on s’amuse et on expérimente ! Sans oublier, de vous protéger et de créer de nouveaux rituels avec vos élèves 😉